Freelance débutants, conseils (partie 1)

Ce billet est le premier d'une série vise à concentrer et synthétiser les conseils les plus utiles au freelances qui débutent. Certains conseils sont issus de ma propre expérience et d'autres proviennent de forum spécialisés. J'ai souhaité les rassembler ici et les reformuler pour en faciliter l'accès. Ce billet n'est peut être pas complet, et certaines points sont surement discutables, mais ayant fait moi même quelques erreurs relatés ici, je souhaite les éviter à ceux qui se lancent.

Ces conseils concernent les freelances débutant déjà installés (administrativement parlant). Les démarches et conseils pour devenir freelance feront l'objet d'un autre billet.

Si vous avez d'autres questions, des précisions à donner ou des experiences à faire partager pour enrichir le billet, utilisez les commentaires !!

youpi, je suis officiellement freelance !

Félicitation, tous tes papiers sont en règle, tu as bataillé avec ton P0 au centre des impôts de ton secteur, tu as renvoyé toute la paperasse à la MDA, l'INSEE t'a attribué un code APE (surement erroné du style 722C mais qu'importe), tu as expliqué à ton entourage que OUI l'infographie est un vrai métier, et que NON tu n'es pas "informaticien comme le neveu de la voisine". (c'est surement ça la démarche la plus difficile finalement)

bon et maintenant je fais quoi ?

à l'abordage nondediou !!

euh oui mais en fait non, pas tout de suite... là tu as terminé la phase administrative, c'est à partir de maintenant que tu es livré à toi même, et que tu devra assumer et gérer seul chaque problème que tu rencontreras. Comme le disais très justement un certain yamo, être freelance c'est pas être un employé sans patron, c'est être un patron sans employé, ce qui fait quand même une grosse différence en terme de responsabilité, car il n'y a personne "au dessus" pour récupérer le coup, et on ne peut s'en vouloir qu'à soi même (là il n'est plus question de maudire une administration quelconque pour ses erreurs). Des problèmes, il y en aura assez, alors autant commencer à les éviter les pièges les plus grossiers dès maintenant non ?

à mauvais ouvrier...

voilà une liste de choses qu'il est indispensable de posséder avant de se lancer  à l'assaut de la clientèle (il est même conseillé de s'en munir avant de commencer les démarches administratives). il ne s'agit que d'un récapitulatif, pour le détail cf le guide du freelance en devenir. si il vous manque un élément de cette liste, retournez à la case départ et remédiez-y au plus vite. (c'est une liste dressée selon mon expérience, elle peut varier selon votre spécialité)

  • un site internet
  • un nom de domaine sérieux (free.fr, perso.orange ou pire ifrance, passez votre chemin)
  • une adresse mail digne de ce nom (c-a-d qui se termine par votre nom de domaine)
  • des cartes de visites pro, avec les informations à jour
  • un devis type avec délai de validité (le mot "devis" doit apparaitre en toute lettre)
  • une facture type faite dans un tableur et prête à être remplie, avec mentions légales, pénalités de retard, calcul automatique de la TVA, MDA et tutti quanti (attention, la mention "facture" est obligatoire, ainsi que vos coordonnées complètes: siret, adresse postale etc...)
  • des Conditions Générales de Vente
  • un contrat de cession des droits type, à adapter pour chaque client

ça c'est à mon avis le minimum requis, sans lequel démarcher un client serait casse-gueule, car vous seriez obligés de combler les lacunes dans la précipitation, et donc le plus souvent de bâcler le travail, ce qui génère des ennuis, et donc fais perdre du temps (je ne sais pas si vous me suivez). et comme le temps c'est de l'argent, autant en investir un peu au départ pour en économiser beaucoup ensuite.

ça c'était le premier piège à éviter: partir dans la tourmente sans équipement, tel le touriste attaquant l'everest en charentaises.

avant les premier client: la traversée du désert

je dis avant les premiers clients, car le premier client n'est souvent pas dur à trouver, et la plupart du temps c'est ce qui à motivé votre passage du coté obscur de la déclaration annuelle des bénéfices non-commerciaux (ce qui est un mauvais calcul, vous pouvez me croire, mais bon, trop tard ;) ).

Ne paniquez pas et profitez de cette absence de contrat pour peaufiner vos outils. (si il vous en manque, qu'est ce que vous faites encore ici ?) vous pouvez effectuer le check-up suivant:

  • mon site internet est il bien référencé, ou en tout cas ai-je fait le nécessaire ?
  • si il est en HTML/CSS, est il VRAIMENT compatible tous navigateurs et/ou valide W3C ?
  • ai-je effectué les modifs conseillées sur les forums ?
  • ai-je distribué mes cartes de visites à assez de clients potentiels ?
  • mon book n'a t'il pas besoin d'être dépoussiéré ou adapté à ma cible ?

si tout ça est prêt, félicitation, on peut dire que vous avez parfaitement préparé le terrain ! Voilà que vous avez évité le 2eme piège: tourner en rond au lieu de vous investir dans votre entreprise. Passons maintenant aux pièges proprement dits.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page