Recherche stagiaire en infographie !

Descriptif de la mission

GRAPHISME

  • Refonte graphique et ergonomique du site
  • Création, et réalisation de la newsletter et des supports de communication en ligne (bannière, flyer…)

DEVELOPPEMENT ET INTEGRATION

  • Conception, développement du site (HTML, CSS , PHP, JavaScript...)
  • Optimisation et intégration des média

ANIMATION ET SUIVI DU SITE

  • Mise à jour quotidienne du site
  • Suivi de l’évolution du site : rapport et analyse des statistiques

Profil requis

  • Maîtrise des technologies de création graphique et de réalisation de site Internet
  • Créatif, autonome et polyvalent
  • Goût du travail en équipe
  • Intérêt pour le cinéma

Période : de début septembre 2007 à mi-décembre 2007, sur la base d’une semaine de 35 heures
Rémunération : 327 Euros/mois + Tickets Restaurant + indemnités de transport

Je vous rassure tout de suite, c'est une blague. En tout cas en ce qui me concerne, parce que dans la vraie vie c'est pas du tout une blague (hélas). Il est désormais monnaie courante "d'embaucher" un stagiaire à la place de quelqu'un payé normalement. Je me suis toujours demandé pourquoi les stagiaires qui ont des compétences aussi énormes acceptent ce genre de stage, alors qu'à priori ils pourraient être embauchés au tarif normal. Une fois de plus j'ai l'impression que c'est le graphiste lui même qui se tire une balle dans le pied en acceptant ce genre de conditions, favorisant la précarité de la profession. On peut rêver, mais si tout le monde jouait le jeu, être infographiste serait, si ce n'est un paradis, au moins un métier plus considéré.

Prenons l'exemple de cette annonce: Visiblement l'entreprise à un besoin urgent de site. Visiblement ils sont payés pour la réalisation du site, en plus d'être sponsorisés par des grandes marques. Tous les éléments sont réunis pour une embauche à un tarif correct, en CDD ou freelance. Et pourtant non, c'est une offre de stage qui est publiée, et le pire c'est que les candidats vont se bousculer au portillon.

Pourquoi ? pourquoi gâcher autant de potentiel :BAMBI: ? Que va apprendre le "stagiaire" dans un poste pareil ? On peut me répondre que "c'est peut être un chômeur ou un étudiant qui veut se faire la main", OK, mais si il a le profil requis, pourquoi ne pas demander un salaire correct ?

Une fois de plus, le graphiste est lui même responsable de sa propre dévaluation. Par pitié, refusez ce genre de stages et faites vous embaucher si vous en avez les compétences !!

Comment reconnaitre une offre de stage qui va tourner à l'exploitation ? c'est très simple, si vous avez trouvé une "offre de stage" ou que l'intitulé ressemble à "recherche stagiaire", c'est une arnaque.

ah ? pourquoi ?

Dans un vrai stage, le stagiaire coute de l'argent à l'entreprise, au moins dans les premiers mois. Par définition un stagiaire n'est pas productif, et il occupe un poste que pourrait occuper un employé opérationnel. En plus, il faut qu'un maitre de stage le prenne en charge et corrige ses erreurs pour que le stage soit bénéfique, sinon c'est inutile. On ne peut pas non plus confier de fichiers de prod à un stagiaire seulement, car il risque de "gaffer". Bref, c'est pourquoi un stagiaire est un poids pour l'entreprise, mais qui peut se révéler payant si le stagiaire formé est ensuite embauché, car ainsi il connait l'entreprise.

Voilà pourquoi un stagiaire ne doit pas être payé au salaire normal, c'est une contrepartie de sa formation. On ne peut pas exiger de salaire normal si on est en formation et par définition improductif. Au delà de 3 mois de stage, le stagiaire doit être rémunéré. l'employeur ne paye pas de cotisation sociale sur cette rémunération tant qu'elle ne dépasse pas 12,5% du plafond horaire de la sécurité sociale par heure de stage effectuée. Soit en 2007: 379,18€, d'ou les rémunérations de stages tournant toujours autour de 375€/mois.

On comprend donc l'intérêt des boites à embaucher un stagiaire à la place d'un employé "standard": pas de cotisations à payer et un salaire de misère. Pourtant l'urssaf est claire sur ce point:

Attention : Aucune convention de stage ne peut être conclue pour remplacer un salarié en cas d’absence, de suspension du contrat de travail ou de licenciement, pour exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent, pour faire face à un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise ou pour occuper un emploi saisonnier.

la charte des stages signée en 2006 par les entreprises confirme cette vérité. Pourtant dans la majorité des cas (en infographie en tout cas), un stagiaire remplace un employé. Je ne parle même pas des entreprises (j'en connais) qui ne tournent qu'avec des stagiaires. C'est à dire qu'il y a le patron, qui n'est pas infographiste et qui va chercher des contrats, qui embauche stagiaire sur stagiaire pour répondre à la demande client. c'est tout bénef comme ça :GERBE: .

précisons qu'un stage doit être forcement régi par une convention tripartite, et comme il doit s'inscrire dans une logique pédagogique, seuls les étudiants (au sens large, c-a-d étant inscrits dans une structure de formation) peuvent en bénéficier. Notez aussi que ce que les entreprises appellent joliment "conventions libres" n'est rien de plus que du travail au black, et que comme tout travail au black, vous n'êtes pas couvert en cas de pépins.

mais alors où trouver des bons stages ?

Les vrais stages ne courent pas les rues (moins de 20% des propositions à mon avis) et ils sont difficiles à trouver car précisément les entreprises qui les proposent ne passent pas d'annonce de "recherche de stagiaire" puisque dans l'absolu ils n'ont pas "besoin" d'un stagiaire. Il faut donc démarcher les boites qui vous tentent le plus, en n'hésitant pas à viser haut et à proposer spontanément votre book. Vous avez de meilleures chance de décrocher un stage valable, et vos rapport sont très différent que dans une embauche classique, puisqu'il n'est pas question de productivité mais d'apprentissage.

Faites du porte à porte, baladez votre book, montrez votre soif d'apprendre et vous aurez ainsi de plus grandes chances de trouver votre bonheur. Ne ciblez pas les trop petites entreprises, qui souvent n'auront pas un poste de travail vacant pour vous. Pour augmenter vos chances, vous pouvez demander un stage d'observation, c'est à dire passer quelques jours au sein de l'entreprise pour voir comment elle fonctionne, et voir si ça colle avec l'équipe.

et si je ne suis plus étudiant ?

A ce moment là vous ne pouvez pas faire de stage (puisque stage = convention) vous pouvez vous rabattre sur des formations organisées par l'anpe, ou utiliser une des nombreuses possibilités offertes par l'anpe pour inciter à l'embauche (c'est d'ailleurs quand on voit ça qu'on se dit que certains patrons de PME qui se plaignent d'embaucher des stagiaires parcequ'ils croulent sous les charges abusent un peu.) Même si vous êtes encore étudiant, je vous conseille de favoriser ces solutions car au final vous serez mieux payés (70% du SMIC si vous n'avez pas le niveau bac, 80% si vous êtes bachelier ou plus). Je ne suis pas spécialistes dans ces contrats, mais voici les deux qui m'ont semblé le plus intéressants, vous pouvez aller fouiller dans la section "employeur" du site de l'anpe pour trouver plus d'infos.

L’action préparatoire au recrutement (APR)

Vous avez une offre d’emploi et vous avez des difficultés à la pourvoir. Vous formez pendant 1 à 3 mois un demandeur d’emploi dont le profil est proche de vos critères de recherche. Vous vous engagez à le recruter à l’issue de sa formation pour au moins 6 mois. Vous bénéficiez en contrepartie de deux avantages : une aide pour la prise en charge des frais de formation ; le stagiaire est rémunéré par l’Etat.

Le contrat de professionnalisation (à mon avis le plus intéressant pour être formé)

c'est un contrat de formation en alternance, associant formation pratique en relation avec la qualification recherchée, et formation théorique dans un organisme de formation externe ou interne à votre entreprise.

Conclusion

Un stage pourri n'est pas une fatalité, n'hésitez pas à être exigeants puisque vous êtes sensés apprendre. Si le stage ne vous apprend rien et que visiblement vous êtes exploités, partez, vous ne gagnerez rien. Enfin, si vous êtes déjà qualifié et pour le bien de la profession, par pitié demandez à être embauchés et refusez les stages, sinon c'est la dévalorisation assurée à court terme. Vous avez du potentiel, faites le valoir !! Quand les entreprises n'auront plus de "stagiaires professionnels" elles seront bien obligées de payer les gens selon leur compétences.

Si vous êtes curieux sur ce sujet, vous pouvez consulter le récapitulatif sur les stages publié par l'URSSAF, ainsi que les dernières évolutions du statut des stagiaires sur le site du ministère délégué à l'enseignement supérieur. Et si vous voulez rire un peu (ou pleurer) allez faire un tour sur ce magnifique site d'annonce de stages.

J'ai fait une petite sélection pour vous, des annonces qui valent leur pesant de cacahouètes, et qui en plus de tout devoir maitriser du webdesign requierent:

ah et précisions: je ne prend pas de stagiaires ;)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page