En vrac

Crowdsourcing + justice personnelle = Internet Eyes. Faites justice vous même, monétisez. C’est moi ou ça commence à braiment puer là ? (note : j’espere qu’au moins un des participants va dénoncer le salariat déguisé, vidéo à l’appui ;) )

Les blogueurs US contraints à la transparence, où l’on apprend que :

En France, l’obligation de signaler les articles sponsorisés est déjà inscrite dans la loi. Le Code de la consommation considère comme « une pratique commerciale trompeuse » le fait d’« utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ». Un article de la Loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) précise que cette obligation d’identification s’applique à Internet : « Toute publicité, sous quelque forme que ce soit, accessible par un service de communication au public en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée. »

En gros il faudrait signaler TOUS les articles financés par une marque, et non seulement ceux sure lesquels on veut bien écrire “billet sponso”

Coté maintenance du blog, on a désormais droit à des flux RSS non tronqués (faut que je pense à installer feedburner sinon je ne pourrai plus monnayer mes billets) et aussi à une joli icone du blog pour ipod/iphone 8-)

Toujours sur iphone, quand j’ai voulu enregistrer celui de mon frère, aplle n’en voulait pas car “le code postal doit comporter 4 chiffres” et “le numéro de téléphone doit comporter un indicatif régional et faire moins de 10chiffres”. GNNIIII !! :-a . Think different :POELE:

The billion dollar diagram. Comme quoi si ces connards d’enfants du tiers monde voulaient bien sauter 2 repas par jour au lieu d’un et sécher les cours, on pourrai ENFIN botter définitivement le cul aux irakiens et avoir du porno de qualité.

Personne n’a du le rater, mais Morano qui joue à GTA4 vaut son pesant de cacahouète… et les explications fournies également. “En fait je leur expliquait cequ’il ne faiut pas faire… Non en fait c’est l’ami d’un ami qui l’a prété à mes enfants et voilà… non enfin… il leur à prété pour que je leur EXPLIQUE ce qu’il ne fallait pas faire”. ouf, c’était laborieux, vivement l’explication pédagogique sur la drogue et les films X. :HONTE:

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page