Pourquoi flash va survivre

Il existe en ce moment une “guerre ouverte” entre apple et flash. Le sujet a été traité en long en large et en travers, et pourtant il y a certaines évidences qui me semblent escamotées de ce débat, et d’autres contre-vérités qui me font bondir. Voilà donc un petit billet récapitulatif à linker à qui de droit si vous aussi ce “débat” vous hallucine.

Note : je ne suis pas flasheur, mes sites sont tous valides W3C, et j’ai tendance à détester l’IDE de flash que je trouve assez brouillonne.

Apple c’est l’outil par excellence des graphistes, tout le monde sait ça !! Adobe marche trop mal sur mac, c’est vraiment de la merde, tout le monde sait ça !! oh… wait… what ??

On va commencer fort avec une provocation, mais c’est peut être un des éléments les plus révélateur du débat actuel sur flash : des gens qui avant-hier criaient sur les toits que tous les logiciels de création tournent tellement mieux sur mac, sont tellement optimisés par rapport au PC, et font du mac l’outil idéal de tout créateur qui se respecte, retournent aujourd’hui leur veste d’un même mouvement pour dire tout comme Steve Jobs que les employés d’Adobe sont des fainéants, que la Creative suite sur mac est une bouse et que flash fait tourner leur processeurs à 100% et font chauffer leurs machines à 1200°.

D’ailleurs il est comique de voir à quel point certains mac-users se sont transformés en geek-jackies, avec le moniteur système ouvert en permanence pour regarder à combien et par qui le processeur est occupé. Et les mêmes de pousser de hauts cris quand “flash fait monter leur processeur à 15%” (sic). Ho les gars, un proc c’est pas fait pour rester à 0%, il est normal qu’à un moment ou à un autre la ressource soit utilisée non ? :WTF:

Et en parlant d’utilisation du CPU, allez donc faire un tour sur la homepage d’apple avec ses anims iPad en JS. oO’ De nombreux tests ont prouvés que pour le moment flash était le moins gourmand en ressources (et même sur mobile).

Alors quoi ? Apple c’est bien pour la création graphique ? Apple c’est nul pour la création graphique ? Apple c’est bien pour la création graphique MAIS sans la créative suite ? (c’est à dire avec iphoto et paintbrush ?) décidez vous messieurs allons !

Flash ça pourri le web depuis déjà trop d’années, on aurait été bien mieux sans

Oui, c’est vrai, sans flash le monde serait plus beau. Nous n’aurions pas de sites de vidéos, pas de site de musique (deezer & co), pas d’animations. Internet serait un paradis de texte statique, qu’est-ce qu’on se fendrait la gueule. D’ailleurs c’est marrant, mais les gens qui crient à un flash qui détruit leur expérience utilisateur, ont-il simplement désactivé le plugin ? Que je sache, ils ont du faire eux même la démarche de l’installer pour voir “tout ce contenu en flash de merde” alors pourquoi ? masochisme ? envie de tester pendant des années à quel point flash est nul ? Je crois même que certains assembleur d’ordinateurs intègrent d’emblée le plugin flash dans leur OS pour “améliorer l’expérience utilisateur”. un de ses assembleur bien connus s’appelle… Apple… oh wait… what ? Again (Maj oct2010 : ça n’est plus le cas avec les derniers macbook air).

N’oubliez pas que flash s’est étendu car il permettait de faire des choses impossible autrement. rappelez vous qu’il y a encore un an on ne parlait pas sérieusement quand on évoquait un bouton aux bords arrondis + ombre extensible selon le contenu en HTML.

Mais bon vous pouvez AUSSI croire que si flash disparait vous trouverez du travail plus facilement (je sais que bien des intégrateurs blâment flash qui “leur vole des clients”, que les arnaques nigérianes vont disparaitre et que votre copine reviendra dans les 24h)

Flash c’est que de la pub intrusive de merde, on sera bien content dans un web plus pur quand il va enfin crever.

Oui, vous avez raison. Quand flash va disparaitre il n’y aura plus de pubs sur internet. Plus jamais. Aucune. Nulle part. D’ailleurs il est de notoriété publique que la pub est née avec flash et disparaitra avec lui. Les annonceurs s’y sont d’ailleurs préparés : avec le HTML5, plus de pub sur le net. il est de notoriété publique que les fucking pop-up et pop-under qui sévissaient à l’époque d’AOL étaient intégralement en flash. Il est de notoriété publique que les pubs pour le greencard loto et le 99.9999eme visiteur sont en flash. il est de notoriété publique que toutes ces filles chaudes qui veulent chatter aux alentours de <votre ville alors ça comme par hasard !!> sont en flash. les faux messages MSN aussi c’est du flash. Tout comme l’overlay qui vient vous casser les couilles quand vous lisez un article de journal. 100% flash. Et puis il est de notoriété publique qu’on ne fait jamais de gifs de backups pour les bannos en flash.

Vous êtes sûrs que vous savez bien de quoi vous parlez ou vous répétez juste aveuglément des conneries pour la hype ? Au fait, vous avez entendu parler du programme de publicité interactives et intrusives iAd en HTML5 ? hum.. mais qui peut bien avoir lancé ça ?

HTML 5 arrive, Flash vis ses derniers jours. ben oui puisque les avant-avant derniers c’était avec le DHTML et les avant derniers c’était avec l’ajax. Suivez un peu.

  • Html5 est une évolution du html. C’est bien, et très prometteur.
  • CSS3 est une évolution du CSS. c’est bien et très prometteur (vivement putain)
  • Flash 10.1 est une évolution de flash. C’est très bien et très prometteur.

Comme vous le voyez, ces technologies sont parallèles, et personne ne va tuer personne. le problème est que ceux qui affirment ça ne connaissent souvent pas grand chose au flash. Attention spoiler : OUI, la vidéo embeded va être remplacée par du HTML5 avec les nouvelles balises, et c’est tant mieux (enfin si on règle le problème du fullscreen). OUI, les balises audio vont permettre de remplacer le player flash et c’est tant mieux. Oui, le SVG permet potentiellement de faire des animations et c’est tant mieux (au fait, qui a soutenu le plus assidument le SVG ? Adobe. Wait… what ?).

Et pour les communications socket poussées, pour le contrôle de la webcam, pour les sites totalement interactifs en 3D et fluides, pour la réalité augmenté, pour tout ça ? et pour la même chose sur mobile ? N’oubliez pas non plus que si le HTML bouge, flash bouge aussi, et soyons honnêtes : les démos les plus prometteuses qu’on nous propose n’arrivent que poussivement à reproduire des choses existantes depuis des années en flash. Pour remplacer quelqu’un il faut faire mieux que lui, pas la même chose, sinon pourquoi changer ? Je ne dis pas que ce jour n’arrivera pas, je dis juste que c’est pas demain la veille (surtout que beaucoup semblent oublier que flash n’est pas figé à aujourd’hui).

//Ajout 30 oct 2010 : Les démos du moteur 3D de flash laissent sur place les démos que j’ai pu voir à ParisWeb sur la 3D dans le navigateur

Et les outils ?

Car tout ça c’est bien beau, je suis le premier à reconnaitre et respecter les démos techniques (même les non-sens purs, comme par exemple les dessins-animés en html+css, qui au final ne marchent que sur 1 navigateur de manière saccadé, et dont le format choisi n’apporte rien), même celles qui ne sont là que pour le geste (mon coté geek) et je trouve louable qu’on repousse les limites pour tenter d’aller plus loin et de pourquoi pas, un jour, remplacer une techno par une autre.

Mais là on entends que le HTML va tuer flash. Très bien, mais ça sonne un peu comme la revanche des codeurs contre les graphistes qui leur pourrissent leur joli code w3c. Or soyons honnêtes, les devs ne produisent pas de contenu. les devs font que ça marche. Et si les devs flash peuvent se passer de flash IDE (l’interface de flash avec le palettes et tout et tout) et ils le font déjà très bien, ça n’est pas le cas des producteurs de contenus qui veulent produire simplement du contenu riche.

exemple :

  • flash : j’importe mon fichier photoshop dans flash, celui-ci est reconnu et je peux commencer à l’animer sur une timeline, lui ajouter du son et des effets, et l’exporter directement pour le web et les mobiles, avec une compatibilité énorme, ou en projecteur mac ou en .exe PC. il me suffit de savoir un peu lire et de pousser des boutons. Oui c’est bourrin, et ça n’est pas la meilleure façon de faire, mais c’est possible, et vous pouvez apprendre peu à peu.
  • html5 + JS + Canvas + Css : il me faut déjà connaitre ces langages et pouvoir les mettre en œuvre. puis découper tous les éléments de mon PSD en images séparées et les mettre aux bons endroit dans le code. puis coder chaque étape de mon animation. Pas vraiment user-friendly.

Pour faire une analogie, au moment ou indesign à tué Quark, ils ont réussi leur manœuvre car ils sont arrivé avec le même logiciel que quark, les mêmes raccourcis clavier, qui faisait tout pareil et ne nécessitait aucun apprentissage. Il y avait des fonctionnalités en plus, c’était totalement intégré à la CS et c’était aussi moins cher. mais le facteur décisif et très intelligent a été de proposer la même chose, en mieux. pas de perte de productivité, pas de déboussolement, rien. Pareil pour open office VS office.

Mais quelle boite a le plus de savoir-faire pour rebondir et tuer flash ? Adobe

Notez toutefois que les outils vont progresser eux aussi, et que Adobe est très bien placé pour faire un “flash” pour HTML5, ils ont toute l’expertise pour ça, et n’oubliez pas que pendant très longtemps flash était un concurrent et ennemi juré d’Adobe, ils ont surement déjà dans leur musette de quoi le “contrer”.

//Ajout 30 oct 2010 : et c’est ce qu’il vient de se passer avec la conférence adobe MAX, qui présente “edge” une IDE pour afire des animations et les exporter en HTML/CSS.

Et la compatibilité ?

On dit à raison que flash est fermé et non standard. Effectivement flash n’appartient qu’à une boite qui en fait ce qu’elle veut. Ça n’est pas un standard officiel, mais il faut bien reconnaitre que c’est un standard de fait : 99% des machines de bureau connectées à internet sont équipées de flash, et tous les smartphones android seront équipés de flash 10.1. Tous les navigateurs du marchés gèrent le plugin flash, quelle que soit leur version Pour le moment, seul 10% des navigateurs gèrent correctement le HTML5.

Le web ne doit pas être comme ça, il n’a pas été conçu pour flash. Flash, c’est pas dans l’esprit d’internet.

Voilà surement l’argument le plus dogmatique du débat. Qui décide “ce que internet doit être” ? Vous prônez au quotidien un internet libre et ouvert, et toutefois vous rejetez certaines technologies. Internet c’est avant tout l’échange, le partage, et la création de contenu et d’informations. De quel droit certains se permettent de dire qu’ils veulent moins de contenu car ça n’est pas dans la technologie qui leur plait ? Je trouve ça simplement scandaleux. Non, le flash n’est pas accessible, mais il permet de créer des choses. Vous préfèreriez que le web soit parfaitement accessible MAIS avec moins de contenu sous prétexte que “c’est pas fait pour ça” ou que “certaines personnes ne peuvent pas en profiter” ? Bravo, joli nivellement pas le bas. Si on veut être puriste, soyons-le jusqu’au bout : le web dans sa conception c’est des pages reliées en hypertexte. Pas de formulaires, pas de php, pas d’ajax.

J’en profite pour mettre en garde tous les gardiens des standard et du web libre, qui se sont engouffrés dans la brèche en criant derrière Steve Jobs “à mort flash”. Êtes-vous bien sûrs d’avoir choisi le leader adéquat ? Certes votre problématique quotidienne est mise sous les feux de la rampe, mais croyez-vous que ce soit fait de manière altruiste ? Steve jobs veut juste assurer l’hégémonie de sa plateforme, et il ne pourra se l’assurer que si il est suivi par tous et si plus aucune alternative intéressante n’existe. Du coup il ratisse large et embarque dans ses filets les “défenseurs d’internet”.

Mais derrière tout ça qu’est-ce qu’il y a ? Du commerce. La première chose à être aboutie en HTML5 va être iAd. Suivi de plein de contenu que seuls certains pourront produire. Est-ce que c’est ça que vous voulez ? Ne faire que consommer avec votre iGadget ? Ne plus pouvoir créer et publier QUE de la manière dont vous l’a dicté un chef d’entreprise ? Bravo, le minitel 2.0, vous le critiquez quotidiennement et pourtant vous allez le soutenir.

C’est déjà arrivé

Au final, tout ce combat n’est que marketing entre 2 firmes. Pour le moment c’est comme si c’était la grosse guerre mais qui nous dit que demain les positions ne changeront pas.

comme disait un grand homme :

Car, à forcer l’allure, il arrive qu’on meure
Pour des idées n’ayant plus cours le lendemain
Or, s’il est une chose amère, désolante
En rendant l’âme à Dieu c’est bien de constater
Qu’on a fait fausse route, qu’on s’est trompé d’idée
Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente

Quelques exemple d’idées “solide comme le roc” donnant lieu à des débats sans fins, réglées tout aussi vite avec un retournement de veste magistral :

  • Les powerPc sont les meilleurs processeurs du monde, intel ne fais que du caca (S.Jobs)
  • La 3G dans un smartphone ruine la batterie et l’autonomie, donc l’expérience utilisateur. (S. Jobs)
  • Les applications tierces sont une mauvaise idée, elles consomment bien trop de ressources processeur, ruinent la batterie et massacrent l’expérience utilisateur (S.Jobs)
  • Le multitâche sur mobile est une très mauvaise idée. il met le processeur à genou, ruine la batterie et massacre l’expérience utilisateur (S.Jobs)
  • Flash sur les smartphones est une mauvaise idée… je continue ? ;)

Le délai entre la transformation d’une mauvaise idée en idée magnifique parce que “retravaillée à la sauce plus mieux Apple amazing boom” est de environ 1 an (ou une version de l’appareil devenu faussement obsolète). Attendons que Apple fasse “un travail merveilleux sur flash et l’améliore grandement”, et une fois qu’ils se seront attribué tous les lauriers comme d’hab (intel marche mieux dans un mac, la 3G, le multitache, les applis etc… ne valaient rien sur les autres machines avant qu’Apple y mette son nez) et dans un an (iphone 5.0 environ) nous aurons du flash 10.5 sur les devices apple. Mais mieux.

Conclusion

Beaucoup de personnes dans ce débat ne sachant pas ce qu’elle racontent, souvent car elle ne produisent ni flash ni HTML, et qu’en plus elles ne travaillent pas dans des métiers ou ces problématiques sont présentes, en gros pour les annonceurs ou les agences, et du coup en tirent des conclusions totalement faussées.

Flash va survivre pour la simple et bonne raison qu’il rapporte de l’argent à pas mal de monde, et est COMPLÉMENTAIRE à l’HTML5 + consorts. On ne peux pas tabler sur une seule technologie et une seul développement, même si en théorie oui, tout dépends du plan média et de bien d’autres choses. Les amateurs de standard rêvent d’un monde où le développement d’un site internet suffit à être décliné sur plein de plateformes et de cible différentes (et d’ailleurs, beaucoup en reviennent et ne cris plus au “one web”. Si techniquement ça n’est plus un problème, il faut penser comme un communiquant et non comme un technicien; Tout ceux dont c’est le métier le savent : on ne communique pas de la même façon à des gens différents.

Aujourd’hui déjà de nombreuses applis iphone/android pourraient être un simple site mobile. Or c’est le choix d’une appli, plus chère a développer et spécifique à une plateforme qui est souvent fait. pourquoi à votre avis ? Car on ne parle pas de la même manière à celui qui va sur le web, celui qui appuie juste sur une appli, celui qui a un iphone et celui qui a un android ou un PC de bureau. On peut également prendre la parole plusieurs fois si on sort plusieurs produits. C’est juste le B-A-BA du métier.

Donc il existera tout plein de contenu HTML5 pour une certaine cible, du flash pour l’autre, des fois on pourra tout faire en HTML5, des fois non, mais il faut être conscient que tout ce petit monde cohabitera. Il n’en reste pas moins que si tout ça pouvais contribuer à pousser certains (Internet Explorer par ex) à se bouger le cul, et que HTML5 et les standards prenaient une place plus importantes dans le web (haaa, tous ces sites en flash totalement inadaptés qui gagneraient à être en HTML), ça e serait pas dommage.

tout est une question de cible et d’objectifs, comme toujours, pas la peine de s’emballer.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page