Réflexions à brûle-pourpoint sur l'auto-entreprise, dont la cotisation foncière des entreprises et son exonération

Aujourd’hui, j’ai appris via twitter (comme quoi tout est possible) que certains auto-entrepreneurs (abrégeons ça dès maintenant en “AE”) ont reçu un avis leur demandant de payer la CFE, c’est à dire la “cotisation foncière des entreprises”, anciennement la bien connue taxe pro (inclue dans la CET). Pas si bien connue que ça apparemment, si j’en juge par les RT d’orfraie poussés sur twitter, à base de petits entrepreneurs à qui on enlève le pain de la bouche et de féroces soldats, qui viennent jusque dans nos bras, égorger nos fils et nos CA. Vous pouvez en lire un résumé sur ce billet par exemple. J’ai même cru comprendre qu’une pétition circulait pour une exonération massive de la CFE.

je vais mourir, crouler sous les dettes et devoir revendre mon rameur , comment faire pour ne pas payer ?

Déjà, la solution pour les égarés de google pressés : vous avez une chance de vous mettre au prélèvement libératoire avant le 31 décembre pour être exonéré de cette taxe pendant 3 ans, grouillez-vous. Pour les MDA/AGESSA, vous en êtes exonérés sur demande si vos revenus sont des droits d’auteur.

bon, ça c’est fait, reprenons :

Un rapide point sur l’auto-entreprise

Tout d’abord, pour bien saisir les propos qui vont suivre, faisons un point sur ce qu’est VRAIMENT l’auto entreprise. L’auto entreprise n’est pas un statut nouveau, tous les éléments qui le composent existent depuis des années, la seule nouveauté est le prélèvement libératoire, et encore, ça n’est pas une avancé si décisive. Rappelez-vous, l’AE n’est qu’un simple package EI + Micro BNC + RSI (on se tue à le répéter ici depuis des années).

Auto-entreprise : un package d’options existantes bien vendu

La VRAIE innovation de l’AE c’est d’avoir packagé le tout, et de l’avoir enrobé avec toute la com’ gouvernementale, dans cette période de turbulences de l’emploi, afin que les gens y adhèrent en masse et fassent baisser le nombre de chômeurs et les allocs versées, quitte à démultiplier le phénomène salariat déguisé. Rien ne nous a été épargné : un statut “facile”, “inscription par internet”, “vu à la télé”, “ne payez que si vous gagnez”, “un acheté un offert” (non ça c’est moi qui invente) et tout l’écosystème un peu gerbant qui s’est mis en place autour pour profiter de la manne de ces “particuliers entrepreneurs” parfois naïfs (salons, sites dédiés trop optimisés SEO pour être honnête etc…) Tout ça c’est bien beau, mais comme nous conseillons à chaque fois : LISEZ LES PETITS CARACTÈRES, RTFM quoi. Y’a la pub et il y a ce que vous signez vraiment. C’est la raison d’être de ce blog, mais c’est vrai que l’AE n’est pas ma spécialité.

exemple de com’ :

Le régime de l’auto-entrepreneur est un passeport offert à tous les Français qui souhaitent transformer leurs talents en argent et bénéficier de revenus supplémentaires. Cela répond à un vrai besoin, particulièrement en cette période économique difficile

Je ne vois pas en quoi multiplier les entreprises va changer quoique ce soit si la “période économique difficile” , l’argument même est hallucinant, mais bon, il faut croire que ça marche. (d’ailleurs je sais que c’est mesquin, mais la phrase sur le site “pas de chiffre d’affaires, pas de cotisations ” reste 100% vraie. La CET/CFE est une taxe locale, PAS une cotisation sociale (à l’époque de la création du site, c’était la taxe pro, le nom est trompeur). (non, ça n’est pas la même chose)

Le beau mythe de l’entreprise sans risques, en dilettante et pour “arrondir ses fins de mois” est mort aujourd’hui.

Soyons clairs, je ne dénigre en rien le statut d’AE, j’envisage moi même de lancer une AE BIC en complément de mon EI BNC, ce que je critique, ce sont les personnes qui ont cliqué sur “FACILE, CLIQUE ICI, GOOD FOR YOU, TOI PRENDRE” sans se préoccuper de savoir ce que veut vraiment dire lancer une entreprise, et en envisageant tout ça avec leur vision de “simples” particuliers. Je sais que le gouvernement l’a vendu comme ça, mais entreprendre n’est PAS une chose facile, encore moins fait pour “arrondir ses fins de mois”, ni pour faire un complément de quoique ce soit.

Ça demande un investissement personnel ET financier, et c’est d’ailleurs le sens du mot “entreprise”. En fait, vu que tout était rassemblé avant pour faire comme l’AE, j’avoue avoir été surpris par cette vague de vocations entrepreneuriales : si il y avait une telle soif d’entreprendre, pourquoi ne pas s’être lancé avant en Entreprise Individuelle ? presque tous les mécanismes étaient présents (pure question rhétorique, je connais la réponse : par méconnaissances des statuts et grâce à la pub).

On ne se lance pas à la légère, il faut un peu de trésorerie, un business plan et un prévisionnel réaliste.

Avec ce blog, autant vous dire que je suis pas mal consulté pour les créations d’entreprises, tous statuts confondus. Dans tous les cas je mets longuement en garde sur le risque de créer une entreprise, que c’est pas “juste remplir un formulaire sur le net” etc… (sans compter que les AE, comme toute EI, sont caution personnelle sur l’intégralité de leur bien, autant vous dire que ça va encore plus grincer des dents prochainement en 2eme effet kiss-cool-combo, avec les AE qui se seront lancés dans du business “risqué” genre maintenance ou impression par ex), et dans la majeure partie des cas j’ai en retour un “oui oui” évasif, genre “oui oui c’est ça ta gueule”, suivi d’un “bon je coche quoi comme case”. Autant vous dire que ces gens là ne font que cliquer là où je leur dit de cliquer, et n’écoutent que d’une demi oreille les explications que je fournis au sujet de ce qui se cache derrière chaque coche, eux veulent juste remplir le formulaire, et vite.

Il est free, il a rien compris.

Or donc, se lancer en freelance n’est pas une sinécure et demande au minimum de connaitre son statut (oui, y compris si “vous les paperasses c’est pas votre truc”, je vous rassure, c’est pas du tout mon truc non plus ) ou en tout cas de tout faire pour les connaitre (grâce à ce magnifique livre par exemple). Il faut comprendre que vous êtes une ENTREPRISE comme n’importe quelle autre, et que quand on monte une entreprise, il faut viser le maximum de CA possible et avoir prévu les coups durs.

Forfaiture, on nous a pris en traitre !! (scandale, pétition etc…)

Pour revenir sur cette histoire de CFE/CET, il était prévu dès le début que les AE la payent, rien de plus logique d’ailleurs. Une exonération est prévue pendant 3 ans pour ceux ayant choisi le prélèvement libératoire qui était *un peu* le seul intérêt de l’AE, et je pensais que tout le monde avait choisi cette option (apparemment non). Dans tous les cas, retour à la normale au bout de 3 ans, et la taxe est due par tous les AE. Cette taxe (à ne pas confondre avec les cotisations sociales) est forfaitaire tout comme l’était la taxe pro, du coup je m’étonne des réactions relatives à la proportionnalité du CA etc. Cette information est connue et affichée depuis le début sur le site.

J’ai vu de la lumière, alors j’ai monté mon entreprise

Dans l’article linké plus haut, je lis que “plus de 80% des plus de 700000 auto-entrepreneurs n’ont déclaré aucun bénéfice”, ce qui est quand même inquiétant et montre qu’il y a un gros problème avec ce statut. Sans déconner, si c’est pour ne faire aucun bénèf, pourquoi avoir avoir monté une entreprise ? J’ai même vu des entreprises qui disent avoir déclaré 0€ de CHIFFRE D’AFFAIRE !!! Mais pourquoi s’être lancé là dedans si c’est pour ne rien facturer ??? Je sais que beaucoup ont voulu arrondir leur fin de mois, mais dans ce cas il fallait se renseigner en profondeur sur les tenants et les aboutissants de la chose. Sans compter que si c’est pour essayer de gagner 200€ deci dela, autant laisser tomber.

1000€ de taxes, c’est rien

J’ai fait scandale sur twitter en disant que pour une entreprise, 1000€ annuels c’est rien, et je le maintiens. Arrêtez de penser comme des particuliers, quand on est une entreprise, moins de 85€/mois à provisionner c’est vraiment rien. C’est sûr que si vous n’avez rien anticipé ça va vous paraitre un coup de bambou, mais n’oubliez pas que c’est la fiscalité la plus avantageuse de toutes les entreprises !! Vous vouliez quoi ? Ne rien payer ?

J’en entends se plaindre, comme quoi ce serait toujours sur “les petits qu’on tape”, que les “entreprises sont taxés à outrance” et autres poujadismes de bon aloi. Dois-je vous rappeler qu’un freelance URSSAF qui tourne moyennement doit payer environ 1000€ par MOIS de cotisations (+ la fameuse CFE évidement) ? Dois-je vous rappeler qu’un salarié doit payer des cotisations indirectes à hauteur de 40% (charges patronales) et directes à hauteur de 22% (différence entre le salaire brut et net). Un salarié à 1500€ net va payer plus de 300€ par MOIS en cotisations diverses, donc quand je vois les AE se plaindre sur leur taux “honteux” de taxation, et sur leur prise à la gorge, eux qui ne peuvent pas mettre de coté, ça me fait quand même un peu rigoler. Si une entreprise ne peut pas provisionner moins de 100€ mensuel, elle a quand même de gros soucis à se faire. j’ajoute d’ailleurs, à toutes fins utiles, que les taxes ne servent pas non plus “à rien”, certains semblent l’oublier…

T’es trop cher avec tes sites à 12k

Avec cette histoire revient en creux le coup des tarifs, Haaaa, tous ces vaillants auto-entrepreneurs lancés sur le marché, bien décidé à fournir des prestations pour les “petits budgets assomés par ces vampires”, et se moquant de tous ces free et ces entreprises qui facturent un prix “indécent” à leur clients… Combien de fois j’ai conseillé des gens sur les tarifs pour m’entendre répondre “non mais moi je suis en AE” ou “Non mais moi je fais ça à coté, pour arrondir mes fins de mois, alors 50€/j ça me semble correct”, et tous ceux qui se sont déclarés sur une mission sous payée ou pour engranger le maigre lot d’un concours graphique…

On ne le répètera jamais assez, les chiffres qu’on vous donne pour fixer les tarifs ne sortent PAS d’un chapeau, ils doivent être le fruit d’une étude poussée et individuelle, qui prends en compte une marge de sécurité et des frais annexe. L’argent que vous empochez n’est pas le votre, une fois de plus je vois que parmi tous les AE qui se plaignent, beaucoup ont confondu chiffre d’affaire et salaire net. La sagesse à la louche commande de faire 33% pour l’état, 33% en sécu, et 33% pour vous. Vu comme çales tarifs “honteux” vous semblent raisonnables non ?

Peut être qu’à l’avenir les casseurs de prix évalueront mieux le tarif de leurs prestations.

Quelles solutions alors ?

Il n’y a hélas pas de mystères, si on se lance il faut se renseigner et prévoir, et ne pas se lancer à la légère. il faut être conscient que malgré toute la com’ autour du statut, NON ça n’est pas fait pour gagner quelques euros, et il faut prévoir de faire un peu de chiffre (ou plutôt si, c’est fait pour faire quelques euros, mais plutôt 10.000€ annuel que 200€, ce qui reste assez léger), je ne comprends pas ceux qui ont cru utile de se lancer pour gagner 200€ ou 500€ par an.

Quand à ceux qui disent “c’est malin ça incite à faire du black” je trouve que c’est un peu hypocrite : ça incite à faire un bon business plan surtout. (ça me fait penser à tous ses artisans qui font “du black sinon ils ne s’en sortiraient pas”, je me marre…) Donc la moralité, et c’est déjà ce que je disais il y a quelques années (putain 3 ans déjà), si c’est pour gagner des coquillettes et facturer 150€/j, vous ne faites pas, et vous laissez ça aux pros, c’est pas pour rien que les entreprises facturent un certain prix.

Je sais que c’est loin d’être le cas de tout le monde, que certains sont allé dans ce ce statut de bonne foi, mais pour tous ceux qui ont cassés les prix en se moquant des “entreprises” sans comprendre qu’ils en étaient une eux même, et n’arrivent pas à encaisser la 1ère taxe venue, j’ai un peu envie de dire “vous chantiez, j’en suis fort aise, et bien dansez maintenant” :D

MDA/AGESSA ou Auto Entrepreneur ?

Je fais rapidement un crochet sur la comparaison EI + MDA vs AE, car la question m’est souvent posée par les graphistes. Quand je réponds que l’option MDA est plus avantageuse (pour un graphiste facturant des droits d’auteurs bien sûr, ce qui est loin d’être le cas de tout le monde) on me réponds “la MDA, toute la paperasse, c’est plus simple l’AE” (ce qui est vrai au niveau du précompte, mais ça ne dure qu’un an, et on peut le gérer sereinement). Même en ayant argumenté sur les charges moins importantes en MDA, la couverture plus large et l’exonération de taxe pro/CET/CFE, les gens reviennent souvent en me disant ” non mais finalement j’ai choisi l’AE, c’était plus simple, on pouvait le faire par internet”.

Quand on connait la simplicité de la procédure pour monter une EI (pas de formulaire à remplir en ligne, mais un formulaire à télécharger et renvoyer), y’a de quoi ce la prendre et se la mordre. cet aparté ne concerne que les professions artistiques bien sûr.

Template dans un verre d’eau

Pour conclure (yeeeahhhh) je dirai que cette histoire est fâcheuse pour les gens qui ne s’y attendaient pas, et qu’on leur a un peu vendu du rêve, mais que pourtant toutes les infos étaient là dès le début, et que ça valait peut être le coup de pousser un peu les investigations, car comme dit dans un commentaire de l’autre billet : “on ne choisit pas une paire de chaussette, on monte une entreprise”. Se reposer sur le fait de ne pas avoir lu (ou pire, de n’avoir lu “que la baseline du site”, l’hallu complète), qu’on ne “vous ait pas tout dit” est un peu trop facile, surtout que dans le cas de l’AE, les notions à intégrer étaient assez simples, c’est pas comme monter une société anonyme coté en bourse non plus.

Vous le saurez pour la prochaine fois : il faut toujours avoir un peu de tréso d’avance quand on créé une entreprise (5000€ c’est bien en AE) et il faut TOUJOURS recouper 10 fois les infos avant de se lancer. D’ailleurs, autant spoiler maintenant : dans 3 ans vous payerez la CFE, être AE n’ouvre pas de droit aux allocations chômage (ne riez pas, j’ai vu le cas), être entrepreneur offre une retraite misérable, il faudra vous la constituer vous même, et en tant qu’EI vous êtes caution personnelle sur tous vos biens en cas de pépin.

Mais je ne doute pas qu’en temps voulu, il y aura scandales et pétitions pour ces questions aussi.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://mariejulien.com/trackback/164

Haut de page